Réglementation

Les erreurs à éviter lors du choix de votre assurance auto

Si vous vivez en France, vous avez besoin d’une assurance automobile pour conduire sur les routes, mais également si votre véhicule reste chez vous. La loi exige que les conducteurs souscrivent un montant minimum d’assurance responsabilité civile. Si vous provoquez un accident qui blesse un autre automobiliste ou endommage ses biens, la responsabilité civile couvrira les frais de traitement médical et de réparation des biens. Les différentes polices d’assurance automobile ont toutefois des fonctions différentes, et il est important de choisir le bon plan en fonction de vos besoins.

3 erreurs à éviter lors du choix de votre assurance auto

1. Souscrire une assurance tous risques ou une assurance collision pour une voiture de faible valeur

Lorsque vous magasinez pour une assurance automobile, demandez-vous si vous avez besoin d’une assurance tous risques ou d’une assurance collision. La garantie accidents sans collision vous indemnise en cas de vol ou de dommages causés à votre voiture par un incendie, une inondation, la chute d’un arbre, le vandalisme ou la grêle. La garantie collision vous indemnise pour les dommages causés à votre véhicule lors d’accidents dont vous êtes responsable. Pour déterminer si la couverture complète ou la couverture collision en vaut la peine, comparez la valeur de votre voiture au coût total de ces polices. Si le coût annuel combiné des primes de l’assurance collision et de l’assurance tous risques est supérieur à 10 % de la valeur de votre voiture, optez pour une assurance responsabilité civile uniquement pour économiser de l’argent.

Comment trouver une assurance auto qui me correspond ? Découvrez les offres de la Société Générale.

2. Ne pas indiquer tous les conducteurs sur la demande d’assurance

Il n’est pas rare que deux personnes ou plus conduisent la même voiture. Si vous autorisez un ami ou un membre de votre famille à conduire votre voiture, vous devez le mentionner dans votre demande d’assurance. Certaines compagnies d’assurance appliquent des primes plus élevées lorsque d’autres conducteurs sont ajoutés à votre police, car cela augmente le risque global de collision. Toutefois, si vous n’indiquez pas le nom de tous les conducteurs sur votre demande d’assurance, vous risquez d’être personnellement responsable de tous les coûts si vous provoquez un accident. Soyez honnête et nommez toutes les personnes qui conduiront votre voiture sur la proposition d’assurance.

3. Souscrire une police multirisque ou collision avec la mauvaise franchise

La plupart des compagnies d’assurance automobile offrent des polices d’assurance tous risques et collision avec diverses options de franchise. Une police peut avoir une franchise de 100 €, alors qu’elle est de 1 000 € pour une autre police de la même compagnie. En quoi cela est-il important ? La franchise a une incidence sur deux choses : le coût de la prime et le montant que vous payez lorsque vous présentez un sinistre. Une police avec une franchise de 100 € signifie que vous ne paierez que 100 € en cas de sinistre, mais que vos primes mensuelles seront plus élevées que pour une police avec une franchise de 500 € ou de 1 000 €. Si vous êtes un conducteur prudent, le choix d’un régime avec une franchise élevée peut vous faire économiser sur vos primes mensuelles. Par contre, si vous avez tendance à avoir des accrochages, choisissez une police avec une franchise basse pour minimiser l’impact financier d’un sinistre.